Assurances : les automobilistes méconnaissent leurs droits

Assurances : les automobilistes méconnaissent leurs droits

La société auvergnate Les Affranchis, spécialisée dans la gestion de sinistre indépendamment de toute compagnie d’assurance et tournée vers le conseil aux automobilistes, vient de conduire, en compagnie des étudiants de l’ESC Clermont, une enquête statistique révélant l’ignorance du client final vis-à-vis de son bon droit en matière de réparation. En particulier suite à un sinistre non responsable.

Désormais reconnue pour sa prise de distance par rapport aux pratiques assurantielles et pour sa démarche de reconnecter directement automobilistes et réparateurs, la société Les Affranchis, basée en Auvergne, s’est récemment associée avec des étudiants de l’École supérieure de commerce de Clermont-Ferrand (ESC Clermont). Quatorze d’entre eux, étudiants en Master 1, ont donc réalisé, en lien avec Les Affranchis, une enquête à partir d’un échantillon mixte de 137 personnes sous forme quantitative (sondage) ou qualitative (table ronde). L’enquête visait en effet à mesurer la relation nouée entre clients et assureurs dans le cadre de leur contrat d’assurance auto. Et leurs conclusions reflètent une baisse de confiance des automobilistes envers l’assureur de leur véhicule, ainsi qu’une méconnaissance réelle de leurs droits en tant qu’assuré, en particulier dans le cas de sinistres non responsables. Sur l’ensemble des personnes sondées, plus de 46,5% ont ainsi déclaré avoir déjà eu un accident automobile et seulement 10,6% de ces automobilistes sinistrés avaient eu des répercussions corporelles, confirmant par là-même que la proportion de dommages physiques suite à un sinistre automobile est plutôt faible (lire la suite sur après-vente-auto).


Partager cet article :

Muriel Blancheton
Écrit par Muriel Blancheton
Rédactrice en chef adjointe Zepros Auto

15 années de journalisme pour le Journal de l’Automobile en premier lieu, puis pour Groupe Gratuit Pros, sur des sujets économiques, relatifs aux stratégies des entreprises du secteur (constructeurs, équipementiers, réseaux de réparation…).