OBD : chronique d’une mort annoncée ?

OBD : chronique d’une mort annoncée ?

Faisant fi des amendements du Parlement européen, la Commission européenne ne mentionne plus l’obligation d’une prise OBD à bord des futurs véhicules dans son projet de réglementation sur l’homologation des véhicules à moteur. En clair, la prise de diagnostic faisant état des codes défauts pourrait bien disparaître des futures séries. Aucune échéance n’est indiquée. Rien n’apparaît noir sur blanc. Mais le fait est qu’une fois le processus validé par les instances européennes, les constructeurs n’auront plus aucune obligation sur le sujet, privant l’ensemble des acteurs de la réparation – réseaux de marques compris – d’un accès essentiel pour intervenir sur tous les véhicules. Les constructeurs se justifient en s’appuyant sur des raisons sécuritaires (captation des données notamment par des tiers type hackers), et soulignent que les informations requises seraient plus sécurisées sur des serveurs neutres mis à disposition des indépendants.

Lire la suite :

OBD : Chronique d’une mort annoncée ? 


Partager cet article :

Muriel Blancheton
Écrit par Muriel Blancheton
Rédactrice en chef adjointe Zepros Auto

15 années de journalisme pour le Journal de l’Automobile en premier lieu, puis pour Groupe Gratuit Pros, sur des sujets économiques, relatifs aux stratégies des entreprises du secteur (constructeurs, équipementiers, réseaux de réparation…).