Petit déjeuner débat sur les Class Actions anti-Volkswagen : quel impact sur les concessionnaires français ?

Petit déjeuner débat sur les Class Actions anti-Volkswagen : quel impact sur les concessionnaires français ?

Invité des AJTE, Laurent Mercié, avocat, a répondu aux questions des journalistes sur le thème des class actions (actions collectives) que l’on voit monter en puissance aux Etats-Unis contre Volkswagen et son « affaire » des moteurs truqués. Sont-elles possibles en France ? Comment peut réagir le réseau de distribution ?…

  • Peuvent-elles légalement démarrer en France, à titre groupé ou collectif, suggérées par des cabinets d’avocats (comme vu aux USA Aux Etat-Uni avec près de 200 plaignants venant des 50 Etats).
  • Quels impacts sur le réseau de distribution Volkswagen, comment peuvent se défendre les distributeurs ?
  • Comment Volkswagen France peut réagir ou anticiper le phénomène ou montée en puissance ?
  • Quels arguments peuvent construire la plainte d’un propriétaire français afin d’être déclarée recevable par le tribunal ?
  • Une multitude d’autres procès et procédures sont-ils à attendre, en Allemagne et ailleurs, de la part de clients qui s’estiment floués ?

 

Ecoutez l’interview de Laurent Mercié réalisée par notre confrère Ali Hammami sur lemobiliste.com :

Affaire Volkswagen : une action de groupe est théoriquement possible, mais…

 

Lire l’article de notre consoeur Catherine Leroy, de l’Argus :

En France, pas de Class Action pour l’instant. 

 

 

 


Partager cet article :

Muriel Blancheton
Écrit par Muriel Blancheton
Rédactrice en chef adjointe Zepros Auto

15 années de journalisme pour le Journal de l’Automobile en premier lieu, puis pour Groupe Gratuit Pros, sur des sujets économiques, relatifs aux stratégies des entreprises du secteur (constructeurs, équipementiers, réseaux de réparation…).