Transport et logistique : faire vite et propre, c’est possible ?

Transport et logistique : faire vite et propre, c’est possible ?

Le e-commerce est-il écologiquement correct ? Et si on mutualisait encore plus la gestion du dernier kilomètre ? Le triptyque transport, numérique et environnement alimentent les débats des pros*, car l’empreinte carbone est le sujet du moment, qu’ils soient pure-players ou transporteurs. « Le e-commerce n’est pas l’ami du développement durable, c’est certain » lance Antoine Beyer, chercheur à l’Ifsttar. Premier constat avec les acteurs du web, poussés par les géants comme Amazon qui promettent des livraisons en moins de 24 heures, « Quand ce n’est pas en H+4, dopant la production de CO2. De l’autoflagellation, car nous participons tous à cette surenchère de la livraison ultra-rapide », lire la suite…

 


Partager cet article :

Muriel Blancheton
Écrit par Muriel Blancheton
Rédactrice en chef adjointe Zepros Auto

15 années de journalisme pour le Journal de l’Automobile en premier lieu, puis pour Groupe Gratuit Pros, sur des sujets économiques, relatifs aux stratégies des entreprises du secteur (constructeurs, équipementiers, réseaux de réparation…).